15/06/2014

. faiblesse humaine .


Je reviens d'Annecy, la semaine où tous les animateurs de la terre et d'ailleurs se ressourcent. 
Comme je savais que ce serait super, je me suis sentie pousser des ailes au cul, et j'ai été ambitieuse, mais finalement elles étaient peut être pas du tout assez formées. 
Annecy, c'est un peu le début des vacances, où tu rigoles avec tes anciens copains et aussi où tu regardes par où tu es passé cette année. Alors, je me dis que malgré mes nouvelles peintures de guerre super badass, j'ai pas grandis plus que ça. Qu'il y a des choses qui ne changeront jamais, même quand on y met toute sa volonté et toute son énergie. C'est un peu comme une décision irréfutable, mais que t'as pas pris consciemment, un truc qu'on t'impose et dont tu peux rien faire. C'est nul, c'est chiant, j'aime pas, c'est la faiblesse humaine. 
Bon, l'avantage, c'est que ça me rend productive même si ça me fait faire des trucs trop dark et que je vais finir par dessiner avec mon sang (de règles.)


Je m'excuse de devenir une bloggeuse bavarde et lourde, je ne le resterai pas bien longtemps, et je vous promet une belle bédé vendant les mille et un mérites d'Annecy juste après!
A bientôt quand j'aurais la foi.